Fiche 04.07 La circulation routière intérieure et extérieure

 

LES RISQUES:

  • La collision (due au passage des véhicules dans une zone mixte)
  • Des coups et d'écrasement
  • Le choc parmi les véhicules (dû aux coups aux édifices et aux matériaux et d'entretien inapte)
  • Le renversement (dû à l'excès de vitesse ou à un erreur de conduite)

 

Il faut se rappeler:
Pour être mises en circulation, les machine agricoles ­ à l'exception de certaines machines traînées (la herse, la charrue et le semoir) ­ doivent avoir un Certificat d'Immatriculation. Pour obtenir ce document, la machine doit être soumise à une vérification des conditions requises par la loi et donc:
- les conditions requises par les limites du neuf Code de la Route: le poids maximum, l'hauteur hors tout, la longueur et la largeur (porte-à-faux aussi) antérieures, postérieures et latérales, le poids tractable;
- il faut placer des panneaux appropriés pour signaler les porte-à-faux pour les machines portée ou semi-portées ou pour celles considérées exceptionnelles.

 

INDICATIONS PRATIQUES ­ OPÉRATIONNELLES:

 

Il faut maintenir son propre regard dans le sens de marche.

 

Il ne faut pas dépasser la limite de vitesse.

 

Il faut faire attention aux panneaux de signalisation et respecter leurs indications.

 

Il ne faut pas transiter sur des surfaces (planchers, estrades, panneaux, plates-formes, etc) sans en connaître la portée.

 

Il faut garder toujours à gauche les autres véhicules qui vont dans la même direction.

 

Il ne faut pas doubler dans des passages étroits, des virages, aux carrefours et dans tous les cas de visibilité faible.

 

Il ne faut pas voyager à côté d'autres véhicules.

 

Il faut céder le passage aux véhicules qui viennent de droite.

 

Il faut rouler doucement dans les passages dangereux.

 

Il faut ralentir: aux carrefours, aux virages (surtout à angle aveugle), aux entrées des locaux, aux passages à niveau, tout au long des rampes ou des passerelles, sur les carrelages mouillés (ou glissants), quand le parcours est accidenté et plein de dépressions (trous, obstacles ou pentes considérables). Dans tous ces cas il faut être prêt à s'arrêter dans un espace très limité; on doit suppléer la distraction des autres par la prudence.

 

Il faut ralentir quand on traverse les voies de manière à éviter tout basculement.

 

Il faut contrôler le feu vert des passages quand on voyage avec des équipements ou des charges exceptionnelles.

 

Il faut utiliser la signalisation acoustique:

  • toutes les fois qu'on s'approche aux entrées, aux angles aveugles et aux carrefours;
  • pour prévenir les piétons qui se trouvent sur la route du véhicule, de façon à leur donner le temps pour s'écarter.

 

Il faut éviter les départs, les coups de frein ou coups de volant brusques : la force d'inertie des équipements peut créer instabilité.

 

Dans les hangars ou au couvert, il faut parcourir le centre des couloirs de manière à avoir la possibilité d'éviter les personnes ou les véhicules qui s'engagent dans le couloir à l'improviste.

 

Si la visibilité antérieure manque, par exemple en cas de tracteur équipé d'élévateur à fourche antérieur pour les balles, il faut procéder en marche arrière, en regardant bien dans la direction du mouvement et roulant lentement.

 

Les déplacements en l'absence de visibilité de la part du conducteur ne sont possibles que s'il y a le personnel au sol qui donne des indications sur le parcours.

 

Il faut stationner de manière accorte, en stationnement, même si brefs, il ne faut pas arrêter le tracteur:

  • près des sorties d'urgences;
  • près des lieux de travail;
  • près des pentes;
  • près des portes, des angles aveugles et des virages;
  • près des lieux sombres, derrière aux obstacles;
  • devant aux monte-charges, etc.

 

Quand on stationne le tracteur il faut:

  • baisser le relevage hydraulique;
  • arrêter le moteur;
  • enlever la clé ou le goupille de démarrage;
  • mettre le frein de stationnement.

 

À la fin du travail il faut:

  • garer le véhicule au lieu fixé;
  • contrôler toutes fuites d'huile;
  • adopter toutes les mesures pour le stationnement susmentionnées.

 

Il faut respecter les normes de conduite relatives à: les limites de vitesse, le transport de personnes, le transport de choses (voire les carburants, les produits antiparasites, le matériel agricole) et l'utilisation des dispositifs de signalisation visuelle.

 

Il faut utiliser un signal clignotant toutes les fois qu'on circule avec des encombres et des poids différents de ceux indiqués dans le certificat d'immatriculation (par exemple les équipements portés ou semi-portés) ou en condition exceptionnelle (le dépassement de poids, de hauteur hors tout, etc). Dans ce cas, des autorisations appropriées doivent être demandées aux propriétaires des roues sur les quelles on ira circuler (Province et ANAS ­ Administration des Ponts et des Chaussées).

 

Les machines agricoles automotrices qui circulent sur la route doivent avoir une spécifique couverture d'assurance RC, alors que les remorques doivent avoir une couverture d'assurance contre les risque d'accidents causés par le détachement.

 

Les conditions requises et la capacité de conduire consentie par le permis de conduire doivent être respectées : pour toutes les machines agricoles il suffit avoir le permis de conduire de type B (moissonneuse automotrice aussi).

 

Beaucoup d'accidents se vérifient durant les déplacements des machines à l'intérieure de l'entreprise. Une bonne viabilité consent une circulation en sécurité tout en évitant les accidents qui peuvent impliquer des personnes, des animaux, d'autres véhicules et provoquer des dommages aux édifices.

 

Pour améliorer la circulation dans l'entreprise il faut adopter les mesures suivantes:

  • doter les voies internes de panneaux de signalisation (stop, cédez le passage, faire attention, limite de vitesse, etc);
  • distinguer les zones de passage de véhicules de celles réservées aux personnes et de celles de dépôt en utilisant des panneaux ou d'autres signalisations visuelles;
  • dans les zones circonscrites (voire la cour) il faut prévoir des espaces suffisants pour les manoeuvres des machines de manière à garantir le changement de marche sans faire marche arrière;
  • faire attention aux manoeuvres dans le centre de l'entreprise, surtout en cas de visibilité faible;
  • pendant la circulation, il faut protéger les parties tranchantes ou pointues des machines;
  • dans la circulation de machines avec l'hauteur hors tout, il faut faire attention au risque de contact avec les lignes électriques (le danger doit être signalé avec des pictogrammes sur l'équipement et des panneaux près des lignes électriques, si possible);
  • pendant les manoeuvres il faut empêcher aux personnes de stationner près de la machine;
  • il faut éliminer, ou signaler, les encombres (les racines des arbres en saillie, les structures en ciment ou en brique, etc), la présence des fossés, les trous et les citernes d'eau présentes sur la route ou près d'elle et des chaintres.

 

Pour ce qui concerne les accès de l'entreprise à la route publique, il faut se rappeler le risque d'accident parmi les véhicules de l'entreprise et ceux de privés est élevé.

 

En plus des indications du Code en matière d'accès (autorisations, caractéristiques, etc) on conseille de:

  • placer des miroirs adéquats dans les accès en virage avec une visibilité faible;
  • prévoir une voie d'insertion aux accès de la route publique à circulation intense pour faciliter et sécuriser l'entrée et la sortie;
  • proportionner la longueur des accès afin que le véhicule, qui doit sortir de l'entreprise en tournant à droite, puisse faire la manoeuvre sans occuper la voie opposée.

 

Avant de commencer un déplacement ou un transfert sur une route publique ou de l'entreprise il faut vérifier:

  • que les pédales des freins soient fermés ensemble par une cheville appropriée;
  • que la route soit accessible aux véhicules agricoles (certaines routes sont interdites).

 

ULTÉRIEURES INDICATIONS ET RECOMMANDATIONS

  • Il faut utiliser les É.P.I. (par exemple : des vêtements thermiques quand les conditions de travail le demande, des bouchons d'oreilles de sécurité, des chaussures de sécurité, etc).
  • Il faut éviter toutes distractions.
  • Il faut faire beaucoup d'attention au travail qu'on est entrain d'effectuer.
  • Il faut être toujours attentif et prudent : une seule distraction ou transgression peut provoquer des dommages au travailleur lui-même, aux autres personnes, à la machine et aux choses.
  • Le travailleur doit prendre conscience de ses responsabilités.
Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova

 

Immagine di prova